La lettre à Helga, une ode à l'amour éternel.

Publié le 29 Novembre 2013

20131129_162956.jpg
Présenté lors de la rentrée littéraire 2013 par les éditions Zulma, La lettre à Helga est un roman dans lequel l'auteur, Bergsveinn Birgisson, nous plonge dans l'intimité des souvenirs d'un vieil homme racontés dans une longue lettre adréssée à l'amour de sa vie, Helga.

Bjarni Gíslason est un vieillard qui est de retour, le temps d'un été, dans son ancienne maison de Kolkustadir, un hameau islandais paisible. C'est alors que de nombreux souvenirs lui reviennent à l'esprit, lui donnant ainsi le courage d'écrire une lettre à Helga, son grand amour et jadis sa voisine.

C'est à travers un récit passionné, et passionnant, que Bjarni retrace sa vie à la fois si proche mais si éloignée de sa chère Helga.
Tout au long de cette lettre, qui se lit d'une traite, on se passionne pour ce vieil homme islandais, éleveur de moutons et amoureux éperdument d'Helga avec qui il va vivre une passion qu'on ne vit qu'une seule fois dans une vie. Transit d'amour, Bjarni confesse avec poésie les doux moments passés avec Helga mais aussi les heures les plus sombres que ses choix personnels l'ont conduit à affronter. 
Poignant, ce roman est d'une sincérité saisissante. Il nous plonge dans une lecture tendre et intime où l'émotion prend le dessus. Véritable ode à l'amour, cette roman est un témoignage captivant d'un vieil homme qui se décide enfin à répondre à une lettre reçue quelques années auparavant de la femme qu'il a toujours aimée.

Dans son roman, Bergsveinn Birgisson nous fait rencontrer des personnages touchants et émouvants qui nous emmènent au milieu de la campagne islandaise entre moutons et hivers glacés, entre passion éphémère et amour éternel et qui nous poussent à nous interroger sur les décisions qui tracent le chemin de la vie...


Avec cette critique, je participe aux matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten.


Rédigé par Alexia Yaya

Publié dans #Mes humeurs

Repost 0
Commenter cet article

manika 01/12/2013 17:14


je n'ai pas été aussi enthousiasmé que toi mais un bon moment de lecture quand même, dépayusant...